A Gand, une ancienne usine de béton transformée en habitations circulaires (Atelier Janda Vanderghote)

Un projet de l'Atelier Janda Vanderghote a transformé le site d'un ancien centrale de béton à Gand en trois habitations compactes mais spacieuses et abordables, organisées autour d'une cour-jardin commune. Ce projet d’élargissement dans un quartier densément peuplé de la ville met en évidence certains principes de construction circulaire.

Le site du projet a une forme inhabituelle. L'une des trois nouvelles maisons est située sur la Hogeweg, coincée entre deux habitations existantes. Elle a été construite sur le site qui constituait la zone d'entrée - pas un bâtiment à proprement parler - d'un hangar de l'usine de béton dans la zone intérieure située derrière elle. Les deux autres habitations sont nées de la transformation de ce hangar. On y accède par un petit chemin depuis la Hogeweg.

 

Une CONSERVATION MAXIMALE

Le projet, caractérisé par ses briques rouges belges et des finitions en bois blanchies à la chaux, est synonyme de simplicité et de qualité, et repose sur certains principes de la construction circulaire. Après une étude de stabilité réalisée par Pascal De Munck, la première étape a consisté à préserver au maximum ce qui était sur place. Ainsi, la structure en béton du hangar a été conservée et les murs du bâtiment, après avoir été blanchis à la chaux, ont retrouvé une nouvelle vie en tant que murs du jardin. Une partie de la structure en poutres du hangar a également été conservée, et attire le regard dans le jardin avant des deux maisons de la zone intérieure.

 

DES NOUVEAUX MATÉRIAUX ROBUSTES ET/OU "HONNÊTES"

Les nouveaux matériaux se distinguent par leur qualité et/ou leur « honnêteté », pour reprendre les termes des architectes de l’Atelier Janda Vanderghote. En choisissant la qualité, les matériaux durent très longtemps et ne finissent pas rapidement à la poubelle. Par matériaux honnêtes, l'Atelier Janda Vanderghote entend des matériaux qui sont ce qu'ils sont et ne prétendent pas le contraire. Par exemple, le bois est du vrai bois et non du plastique recouvert d'une (fausse) couche de bois. Par matériaux équitables, les architectes entendent également que les matériaux ont subi le moins de pré-traitement possible avant d'arriver sur le chantier.

 

ÉLÉMENTS DÉMONTABLES

Afin de minimiser l'utilisation de matières premières, les architectes ont également conçu le projet de manière à minimiser le travail de finitions. Dans la mesure du possible, les éléments structurels sont donc aussi les finitions, par exemple les plafonds des espaces communs et des espaces de vie des appartements sont en béton apparent.

En plus, de cela l'accent a été mis sur la démontabilité ; tous les matériaux utilisés sont relativement faciles à récupérer en vue d'une réutilisation.

 

CONCEPTION ADAPTABLE

La conception des maisons est également adaptable. En cas de besoin, les volumes peuvent facilement accueillir des bureaux ou des salles de réunion, par exemple. Le projet a également prévu de l'espace pour trois logements supplémentaires.

Enfin, avec le jardin commun, ainsi que le jardin avant partagé des deux habitations dans la zone intérieure et un jardin privé pour chaque habitation, le site a également été adouci au maximum. De plus, plusieurs arbres ont été plantés.

Partager cet article:

Nos partenaires