Bart d’Haese (EXIE) : Grâce au confinement, les designers ont pu faire connaissance avec nos matériaux

EXIE - experts in healthy houses est le producteur belge d'une gamme complète de solutions d'isolation à base de chaux-chanvre et de flocons de paille. Les projets-pilotes dans lesquels l'entreprise est impliquée sont très nombreux et on retrouve désormais le concept breveté d'EXIE aux Pays-Bas, en Pologne et en Espagne, mais aussi en Australie et aux États-Unis. Bart d'Haese, l'un des deux fondateurs-gérant d'EXIE, fait pour circubuild le bilan de son entreprise et de son développement.

 

Bart d'Haese est un homme fort occupé et difficile à joindre... « Un certain nombre de projets-pilotes dans lesquels nous sommes impliqués sont en voie d'achèvement. De plus, certaines administrations publiques souhaitent également mettre en œuvre leurs projets de construction de manière de plus en plus circulaire et biosourcée et elles font de plus en plus appel à nos produits ou à notre expertise. »

De quels produits parle-t-on ici ?

EXIE propose des solutions circulaires, naturelles et perméables à la vapeur pour l'isolation tant dans les projets de rénovation que pour des constructions neuves. Nous partons toujours des deux mêmes produits de base, CaNaDry et EXIE Fibers, respectivement du chaux-chanvre et des flocons de paille. Nous avons remarqué qu'il n'est pas facile de faire approuver ces matériaux et ces concepts innovants par des organismes gouvernementaux ou dans le cadre des réglementations PEB. Cela vaut tout particulièrement pour notre système de construction sèche à la chaux-chanvre CaNaDry, avec lequel nous ne nous inscrivons pas dans les méthodes de test existantes et nous sommes donc mis de côté. Bien que nous puissions démontrer les valeurs thermiques et acoustiques de CaNaDry à travers des tests réalisés par le CSTC, pour VEA (l'Agence Flamande de l'Energie ndlr), la valeur lambda de nos blocs de chaux-chanvre est la même que celle du béton léger, ce qui a bien sûr comme conséquences d'incessantes questions et discussions. Heureusement, il existe de nombreux architectes, bureaux d'études et experts PEB qui veulent donner une chance aux nouveaux matériaux et donc aux nôtres sur la base d'attestations existantes et de tests empiriques. Tous les dossiers PEB pour CaNaDry et EXIE Fibers sont désormais en cours au CSTC et des tests très poussés seront réalisés en janvier 2021 en collaboration avec un bouwteam composé notamment d'architectes et d'ingénieurs. Nos produits seront testés dans toutes les combinaisons possibles avec d'autres matériaux de construction en matière d'acoustique, de thermique, d'étanchéité à l'air,... OVAM et Onroerend Erfgoed, notamment, reconnaissent la valeur ajoutée de tels tests par une équipe circulaire.

Quelle est votre vision générale en matière de construction circulaire ?

Nous sommes fermement convaincus que nous pouvons diffuser beaucoup plus rapidement les connaissances sur la construction circulaire si nous travaillons avec le plus grand nombre d'entreprises possible sur des solutions toutes faites pour les constructeurs, les architectes et les entrepreneurs, sans donner la priorité à l'intérêt commercial ! Heureusement, la construction circulaire fait l'objet d'une attention soutenue depuis un certain temps à travers différents canaux, tels que circubuild, afin de sensibiliser dans un premier temps les particuliers mais aussi et surtout les décideurs et les maîtres d'ouvrage. Nous pensons qu'un passage progressif des principes de construction traditionnels à des principes de construction plus circulaires est la voie à suivre. Mais tout faire changer en une fois est utopique, Rome ne s'est pas faite en un jour. Et pourtant, de nombreux bâtiments parmi les plus anciens de la ville sont encore debout. Avec quels matériaux ont-ils été construits à l'époque ? Pas avec de la laine de verre ou du PUR ! C'est quelque chose auquel il faut réfléchir…


En tant que jeune entreprise, quel est selon vous le plus grand défi ?

Je reviens à ce que je viens de dire. Bien que les matériaux tels que la chaux, le chanvre et la paille existent depuis des siècles et ont prouvé leur valeur dans les projets de construction, de nombreux architectes pensent qu'il s'agit d'une solution à forte intensité de main-d'œuvre et souvent coûteuse. Avec EXIE, cependant, nous prouvons que les matériaux sains d'antan peuvent être produits et appliqués dans la construction moderne rapidement et dans les budgets actuels. Faire en sorte que tout le monde en soit convaincu est notre plus grand défi.


Subissez-vous, plus particulièrement en tant que start-up, les conséquences de la crise sanitaire ?

Cela reste certainement une de nos préoccupations. Mais nous remarquons que pendant la crise sanitaire, de nombreux architectes et ingénieurs ont enfin pris le temps de se plonger dans la construction circulaire et dans les normes actuelles. L'intérêt pour les matériaux sains est à la hausse. Nous avons reçu des questions et des demandes pendant toute la durée de la crise.


Parlez-nous de quelques projets-pilotes dans lesquels EXIE est impliquée

Nous sommes impliqués par exemple dans les projets RecurWood et Wood.be avec le soutien de VLAIO, qui souhaite réaliser un screening complet sur la construction en bois afin d'arriver, notamment, à de nouveaux développements de normes ainsi qu'à la préparation d'un atlas de la construction avec des concepts prêts à l'emploi éprouvés pour les constructions en bois. Nous partageons également notre expertise dans le projet To Bio or Not To Bio. Ce projet du groupe de recherche en physique du bâtiment de l'Université de Gand, avec le campus Odisee à Aalst, le CSTC et quelques sociétés étudie le potentiel des matériaux d'isolation biosourcés. L'objectif est d'arriver à développer un outil de connaissance numérique qui cartographie les performances des matériaux et les possibilités d'application des matériaux d'isolation biosourcés et qui ait un certain poids par rapport aux matériaux connus. De plus, dans ce projet, des maquettes 3D sont conçues et construites en collaboration avec le VDAB, et elles peuvent être utilisées pour des formation et des ateliers. Dans le cadre de la Dutch Design Week 2021, l'un de nos partenaires néerlandais, Jansen by ods, a mis en œuvre le projet Harvest Bay pour étudier la tendance vers des logements plus petits sans perte de qualité de vie et pour élaborer pour cela un modèle modulaire et circulaire. Les groupes-cibles sont le secteur de la santé, le logement social, les coopératives et les projets de logement temporaire.

Quel est l'avenir d'EXIE, à court et à long terme ?

La croissance rapide que notre entreprise a récemment connue prouve qu'il est absolument logique de continuer sur cette voie : avec un certain nombre de nos propres produits innovants, en collaboration avec nos partenaires de la construction, proposer des solutions ciblées pour chaque application et qui respecte les personnes et l'environnement. EXIE veut intégrer le concept d'isolation neutre en CO2 et circulaire dans la culture actuelle de la construction, où l'efficacité, la rapidité d'exécution et le contrôle budgétaire sont essentiels. A court terme, nous souhaitons intégrer CaNaDry et EXIE Fibers dans des projets de rénovation et de construction neuve en travaillant en étroite collaboration avec nos partenaires. Nous sommes toujours ouverts à travailler avec d'autres fabricants, entreprises, architectes, entrepreneurs et organisations pour rechercher les meilleures combinaisons et solutions possibles à travers des tests, des études et l'échange d'expériences.

 

Partager cet article:

Nos partenaires

GAimage