Circul'Hier : conceptions médiévales hyper-flexibles en France | circubuild.be

Circul'Hier : conceptions médiévales hyper-flexibles en France

  •   17 juin 2020

La construction circulaire va bien au-delà de la simple réduction de l'impact des matériaux. Elle implique également des stratégies de conception intelligentes. Une conception hyper-flexible est l'un des moyens les plus importants de préserver (la valeur) d'un bâtiment. Les bâtiments historiques n'ont pas traversé accidentellement l'histoire ; c'est très souvent la flexibilité de leurs plans et de leur conception qui les rend pérennes. Dans de nombreuses villes françaises érigées au Moyen Age, les vieilles pierres témoignent de cette stratégie.

L'histoire de la construction des façades historiques de la rue des Tables au Puy-en-Velay (France) se lit comme dans un livre ouvert. Les traces de chaque phase, chacune avec ses propres caractéristiques liées au style, sont toujours clairement visibles. On y reconnaît le Moyen Âge, la Renaissance et la période moderne. Une fouille archéologique ne pourrait pas mieux illustrer cette diversité.

 

Le bâtiment situé au 24/26 de la Rue des Tables a subi plusieurs transformations majeures. Lors de la Renaissance, les deux étages inférieurs ont été transformés en trois étages, et à l'époque moderne, le bâtiment a été divisé en deux unités distinctes.


La façade a pu 'encaisser' ces importantes transformations sans souci, grâce à l'utilisation et à la réutilisation de blocs de pierre naturelle maniables et à une maçonnerie avec du mortier à la chaux. La maniabilité, la réutilisation et les connexions réversibles sont des outils importants dans la construction circulaire. Cependant, la clé la plus importante de la flexibilité de ce bâtiment ne devient claire qu'en regardant le plan.

Celui-ci montre que toute la structure portante du bâtiment est portée par deux colonnes centrales qui vont de la cave voûtée au dernier étage. Avec les murs mitoyens, ce sont les seuls éléments structurels fixes qui ont traversé toute l'histoire de la construction. Tous les autres murs sont interchangeables et ont été ajoutés ou supprimés au fil du temps.

Il est surprenant de découvrir une telle stratégie de conception dans les bâtiments anciens. La trame de colonnes et la division entre 'porteur' et 'intérieur' ne sont-elles donc pas des inventions de la méthodologie de construction contemporaine ?

L'excès de hauteur d'origine au rez-de-chaussée et au premier étage a également joué un rôle dans la longévité et la modularité du bâtiment : elle a veillé à ce que celui-ci puisse recevoir un étage supplémentaire et en même temps une fonction différente.

Le degré de flexibilité ou la capacité d'adaptation avec lesquels on conçoit aujourd'hui détermine si l'on doit passer par une tabula rasa ou si certaines choses peuvent être ajustées. Il s'agit d'un élément essentiel d'une stratégie circulaire.

 

Actualités - Vue d'ensemble