Kurt Van Den Bergh (Reynaers Aluminium) : « En construction circulaire, il est important de tenir compte des produits existants » | circubuild.be

Kurt Van Den Bergh (Reynaers Aluminium) : « En construction circulaire, il est important de tenir compte des produits existants »

  •   08 janv. 2021
  • Wouter Polspoel

Dans des projets de construction circulaire, on regarde très souvent dans la direction de nouveaux produits et de nouveaux systèmes. Pourtant, selon Kurt Van Den Bergh, responsable technique Belux chez Reynaers Aluminium, dans de nombreux cas, on peut faire appel à des solutions et à des produits existants. « En optimisant la durée de vie et en facilitant le démontage, on satisfait déjà aux principes de la construction circulaire. Pour influencer positivement la durée de vie, il convient de faire particulièrement attention à la maintenance du système ou du produit. Le démontage peut être amélioré en accordant une attention suffisante aux nœuds constructifs. Les deux aspects sont indépendants du produit lui-même. Par conséquent, nos solutions peuvent déjà être utilisées aujourd'hui comme base d'un bâtiment circulaire. »

 

« Je ne dis pas que chaque fabricant oublie qu'il a dans sa gamme des solutions adéquates à la construction circulaire, mais la tendance générale est de mettre l'accent sur de nouveaux produits, qui doivent alors être composés - dans notre secteur tout au moins - de composants recyclés », explique Kurt Van Den Bergh. « Tout en veillant à ce que le produit réponde aux attentes de l'utilisateur le plus longtemps possible. Cela peut être fait, notamment, en rendant les solutions existantes plus adaptables ou en facilitant le démontage des composants. Si ce principe donne de bons résultats, on peut  espérer que l'utilisation de composants recyclés, fortement utilisée pour le moment, deviendra moins importante. »

Projet-pilote

Kurt Van Den Bergh ne pense pas que le principe du 'produit en tant que service' est totalement adapté à la commercialisation des systèmes de Reynaers Aluminium. « Nous suivons bien entendu de près ce qui se passe autour de nous, mais nous ne croyons pas vraiment au principe 'en tant que service' comme business model pour la menuiserie extérieure en général. Certaines entreprises dans le secteur du chauffage et de l'éclairage fonctionnent déjà de cette manière, mais elles rencontrent parfois des problèmes, par exemple dans le domaine des droits de propriété. De plus, l'objectif de cette formule consiste à soulager le client : les appareils et systèmes de chauffage ou d'éclairage nécessitent un entretien régulier pour assurer leur bon fonctionnement, mais cela est beaucoup moins facile pour des façades et des menuiseries extérieures. Mais cet avis n'engage que nous et qui sait quelles seront les attentes des partenaires de la construction sur le long terme ? Concentrons-nous tout d'abord avec nos produits sur les attentes actuelles en matière de construction circulaire. Cela nous ramène au début de cette interview : dans un premier temps, essayons de rendre possible la construction circulaire avec nos produits existants. »

Fiches d'entreprise liées


Articles liés


Actualités - Vue d'ensemble