L'asphalte biosourcé rendra-t-il nos routes plus circulaires ?

Le 23 avril dernier, la société Avantium, spécialiste de la chimie renouvelable, a reçu un financement de 500 000 € de la part de la Netherlands Enterprise Agency. L'objectif de ce financement : développer un asphalte biosourcé.

 

Cet apport financier s'inscrit dans le cadre du projet Chaplin XL, qui a pour objectif de réduire les émissions de CO2 dans les constructions routières. Un des moyens étudiés par les acteurs du projet est d’utiliser de la lignine comme substitut du bitume fossile présent dans l’asphalte.

La lignine sera produite grâce à la technologie Dawn d’Avantium, permettant la conversion de matières premières végétales non alimentaires en sucres industriels et en lignine

« La lignine d’origine végétale est un liant naturel très efficace et peut être un excellent remplacement du bitume d’origine fossile dans l’asphalte. Notre implication dans Chaplin XL nous permet de démontrer que notre lignine d’origine végétale fonctionne efficacement à grande échelle, permettant une réduction significative de l’empreinte carbone de la construction routière », a expliqué Zanna McFerson, directrice générale d’Avantium Renewable Chemistries.

Chaplin XL testera cet asphalte à base de lignine à grande échelle, en pavant en test quatre routes aux Pays-Bas.

 

Partager cet article:

Nos partenaires

GAimage