La Banque de Matériaux de Louvain a ouvert ses portes

La ville de Louvain et l'asbl Atelier Circuler ont ouvert officiellement les portes de la Materialenbank, la Banque des Matériaux, le 28 janvier dernier. C'est là que l'on peut trouver les matériaux et éléments de construction récupérés par l'asbl dans d'anciens bâtiments de la ville dédiés à la rénovation ou à la démolition. D'autres villes belges vont-elles lui emboîter le pas ?

La ville de Louvain a lancé le projet d'exploitation minière urbaine il y a un peu plus de deux semaines, un projet qui permet de récupérer des matériaux de valeur dans les bâtiments et les maisons de la vieille ville en rénovation ou en voie de démolition. Les matériaux 'sauvegardés' sont désormais en vente grâce à la Materialenbank. On y trouve principalement différentes sortes d'éléments en bois, mais aussi du métal, des matériaux d'isolation et des menuiseries intérieures et extérieures. Tout le monde, les particuliers comme les organisations ou les entreprises, peut réserver et/ou commander ces matériaux via un magasin en ligne

Bientôt, des banques de matériaux temporaires

« Pour faire de Louvain une ville circulaire, nous devons réutiliser autant que possible des matériaux et des matières premières disponibles dans notre ville. La Banque des matériaux sera le lieu idéal pour trouver des matériaux de construction recyclés de qualité et rendra la réutilisation des matériaux de construction plus accessible, stimulante et fréquente. Grâce à cette banque, des matériaux de valeurs sont sauvés de la démolition, ne finissent plus dans les déchets, mais peuvent vivre une deuxième vie », explique avec enthousiasme Thomas Van Oppens, échevin louvaniste en charge de la politique des déchets. « Sur le long terme, nous voulons également mettre en place des banques de matériaux temporaires à différents endroits de la ville, afin que la réutilisation devienne une chose naturelle. Avec cette initiative, nous créons un cycle fermé et nous évitons de devoir extraire de nouvelles matières premières. »

En collaboration avec l'Atelier Circuler

Pour le développement et la gestion de la banque de matériaux, la ville de Louvain collabore avec l'asbl locale Atelier Circuler. « Dans tous nos projets de construction et de rénovation, nous essayons d'utiliser autant que possible des matériaux de construction recyclés et respectueux de l'environnement. Les matériaux qui semblent trop usagés pour la plupart des gens ont souvent encore beaucoup de potentiel. Dans le stand de tir à Heverlee, par exemple, nous avons pu sauver des centaines de poutres en bois, en parfait état et idéales pour créer des jardinets », explique Sam Van den Berghe de l'Atelier Circuler. « Via la banque des matériaux et l'exploitation minière urbaine, nous pouvons totalement réutiliser dans notre travail quotidien les matériaux de construction récupérés.» Quiconque dispose de matériaux de construction d'occasion et ne les utilise plus peut également contacter la banque. « Tout le monde peut enregistrer des éléments et matériaux usagés sur notre site Web. On peut ensuite les déposer soi-même à la banque ou les faire récupérer par nos soins. »

Flux structurel

En plus des matériaux collectés par l'exploitation minière urbaine, EcoWerf et De Kringwinkel ViTeS s'occupent du flux structurel de matériaux. « Au Recypark de Wilsele, EcoWerf a placé un conteneur supplémentaire pour séparer le bois réutilisable des déchets de bois. En collaboration avec l'Atelier Circuler, nous avons étudié quel bois pourrait être utilisé dans la banque de matériaux. Par exemple, les grandes et longues pièces et le bois dur en bon état - sans champignon ni ver - peuvent entrer en ligne de compte. Mais il est important que les utilisateurs du Recypark reçoivent des instructions claires pour éviter que du bois inutilisable ne se retrouve dans le conteneur. La coopération du responsable du Recypark est cruciale à cet égard. Heureusement, nous pouvons compter sur une personne enthousiaste qui a une affinité certaine avec la fabrication de meubles », explique Wouter Florizoone, vice-président d'EcoWerf. « En un mois, le conteneur est suffisamment rempli pour envoyer son contenu à la banque de matériaux. Si davantage de bois réutilisable est collecté, nous pourrons même augmenter la fréquence d'enlèvement. »

Circularité sociale

De Kringwinkel ViTeS et l'asbl Atelier Circuler collaborent également  dans deux directions. ViTeS livre à la banque des matériaux qui ne sont plus adaptés à la vente dans les magasins de seconde main. L'Atelier Circuler de son côté met de côté pour ViTeS, pendant l'urban mining, des objets encore utilisables tels que des chaises, des tables ou des armoires. « La collaboration avec De Kringwinkel fait passer la banque de matériaux à un niveau supérieur, celui de la circularité sociale. Collaborer avec De Kringwinkel signifie créer des emplois et former des personnes ayant moins d'opportunités sur le marché du travail », ajoute Lieven Van der Stock, directeur de De Kringwinkel ViTeS.

La création de la Materialenbank a été facilitée par le soutien du projet Horizon 2020 Pop-Machina de l'Union européenne et par Vlaanderen Circulair.

 

Partager cet article:

Nos partenaires

GAimage