Le centre artistique nOna (dmvA), premier bâtiment en béton circulaire du Benelux

L'agrandissement du centre artistique nOna, à Malines, est un excellent exemple de construction circulaire. Le bâtiment est en béton vert ou circulaire, les anciennes plaques d'impression de l'imprimerie qui a dû céder la place au centre ont été réutilisées pour la finition des murs et une entreprise de travail adapté a réalisé des poignées de porte uniques. Un beau projet de référence pour le bureau dmvA, qui s'est appuyé sur les bureaux UTIL et Technum - Tractebel Engineeering pour, respectivement, les études de stabilité et des techniques.

Bien que l'extension du nOna n'ait été achevée que cette année, les plans remontent à 1999, lorsque la salle art déco de la Begijnenstraat n'offrait plus assez d'espace pour ses activités. En matière de flexibilité, la salle ne répondait plus aux exigences de l'époque. La solution : une deuxième salle de théâtre sur le site d'une ancienne imprimerie située derrière le centre artistique. Il a cependant fallu attendre 2017 pour que le projet ne se concrétise réellement. Les anciens bâtiments de l'imprimerie ont entre-temps servi de solution temporaire en tant que lieu de formation artistique.

Intégration urbaine réussie

Le nouveau bâtiment a été construit au milieu d'un pâté de maisons, sur un chemin datant du Moyen Age et séparant le nOna existant du  nouveau bâtiment. Le nouvel élément a été intégré dans le tissu urbain sous la forme d'une succession de pièces intérieures et extérieures, chacune ayant sa propre matérialité et sa propre atmosphère. Cela a permis de 'contourner' la forme capricieuse du terrain à bâtir et de donner une réponse à l'amalgame de murs de jardin et de maisonnettes. Trois patios publics ont ainsi été créés autour de la nouvelle salle de théâtre avec foyer et forum, formant un espace multifonctionnel aux allures de halle couverte. La seule entrée, située dans la Begijnenstraat, a également fait peau neuve. Elle forme désormais une passerelle dorée vers le nOna et le nouveau nOna 2.

Circulaire à plusieurs niveaux

La nouvelle salle est un très bel exemple de construction circulaire. L'extension est en effet le tout premier bâtiment du Benelux à être construit en béton vert ou circulaire, dans lequel le ciment est remplacé par des alternatives plus respectueuses de l'environnement et utilisant des matériaux recyclés. Des éléments en béton préfabriqué ont été choisis comme revêtement de façade. Détail amusant : on y a incrusté les lettres N, O, N et A, à la fois comme une référence évidente au nom du centre artistique, mais aussi comme un clin d'œil à l'histoire du site. Les visiteurs et les artistes trouveront également une référence à cet aspect historique dans les sanitaires puisque d'anciennes plaques d'impression, récupérées sur place, ont été utilisées pour la finition des murs.

La salle de théâtre, conçue selon le principe de la 'boîte dans la boîte', a été conçue pour être la plus multifonctionnelle possible, afin de maximiser sa durée de vie. Le projet se devait d'avoir également un aspect social, c'est pourquoi dmvA fait appel à une entreprise de travail adapté pour la création de poignées de porte uniques.

Dans le domaine des technologies et de l'énergie, une réflexion circulaire a également été menée. Une chaudière gaz à condensation, un chauffage par le sol et des radiateurs basse température assurent le chauffage de base du nOna 2, complété par de l'air chaud provenant de la ventilation. Toutes les centrales de traitement d'air sont équipées de récupérateurs de chaleur. La ventilation nocturne rafraîchit les pièces. Les lampes les plus économes en énergie sont utilisées pour l'éclairage, qui est également contrôlé sur base de la détection de mouvement et/ou d'un système de gestion technique de bâtiment. L'eau de pluie est récupérée pour les chasses des toilettes.

Projet d'apprentissage

Lors de la phase préliminaire puis de la phase de construction - 20 ans au total - la participation s'est faite à tous les niveaux. Non seulement avec les riverains, dont certains se sont portés volontaires pendant la phase de construction, mais aussi avec la ville et ses écoles, notamment via une collaboration avec les écoles techniques de Malines pour un projet d'apprentissage concernant les badigeons.

 

Partager cet article:

Nos partenaires

GAimage