Le Danemark fixe une limite aux émissions de CO2 des bâtiments

Le Parlement danois a récemment décidé de renforcer les réglementations en matière de construction, qui sont déjà considérées comme très durables. Chaque bâtiment de plus de 1000 m² ne peut émettre qu'une quantité limitée de CO2 par an.

La méthode sophistiquée utilisée au Danemark pour calculer les émissions maximales de CO2 autorisées d'un bâtiment est désormais applicable grâce à son implémentation dans une réglementation officielle (Bygningsreglementet). Les nouveaux bâtiments de plus de 1000 m² ne devront pas émettre plus de 12 kilo de CO2 par an.

Au Danemark, l'accent n'est pas mis sur le matériau de construction en lui-même, mais sur un ensemble d'éléments en lien avec ces matériaux et notamment leur coût en CO2 lors de la production, de la construction et sur toute la durée de vie du bâtiment. L'entretien, les remplacements partiels et les réparations sont également ajoutés. Tout cela donne la consommation de CO2 d'un bâtiment, exprimée par m² et par an. Il existe donc désormais une limite supérieure légale à respecter pour les nouveaux bâtiments construits d'ici 2023. Après cela, un programme a été convenu, qui réduira encore la limite tous les deux ans, au moins jusqu'en 2030.

 

Partager cet article:

Nos partenaires

GAimage