Les bureaux de grandes entreprises et d'organes du gouvernement flamand optent un réaménagement circulaire par NNOF

Het Facilitair Bedrijf a récemment conclu deux contrats-cadres avec Nnof, qui remet à neuf le mobilier de bureau usagé et lui donne une nouvelle vie. Les organes du gouvernement flamand et les administrations locales peuvent désormais acheter facilement du mobilier de bureau remis à neuf auprès de Nnof, qui compte aujourd'hui également Eneco, Unilever, Verso et Deloitte parmi ses clients.

 

« Les achats dits circulaires ont le vent en poupe, tant dans le secteur public que dans le secteur privé », explique Anne Lenaerts, directrice des ventes, du marketing et de la responsabilité sociale d'entreprise chez Nnof. « D’habitude, ce sont les paramètres tels que le prix, la facilité d'utilisation et l'esthétique qui sont pris en compte dans un processus d'achat. Cependant, les achats circulaires prennent également en compte la conservation de la valeur et un réemploi qualitatif, ainsi que la conception conjointe d'une combinaison optimale de produits et de services pour le client. Les achats circulaires mettent l'accent non plus sur un coût minimum mais sur un "full life cost" minimum ».

Les deux contrats-cadres que Het Facilitair Bedrijf a récemment conclus avec Nnof permettent donc aux organes du gouvernement flamand et aux administrations locales d'acheter en toute facilité du mobilier de bureau remis à neuf auprès de Nnof. Par le passé, Nnof a également réalisé quelques projets pour le gouvernement flamand, comme l’ameublement circulaire du bâtiment Virginie Loveling à Gand et des bâtiments Herman Teirlinck et Hendrik Conscience à Bruxelles. Dans chacun de ces premiers projets, cela a permis de réaliser d'importantes économies financières et de réduire largement les émissions de CO2, par rapport à un schéma classique où l'on n'aurait choisi d'acheter du mobilier de bureau "neuf" remis à neuf. Dans le cas du bâtiment Herman Teirlinck et du bâtiment Hendrik Conscience à Bruxelles, les économies s’élèvent respectivement à 37 et 13 tonnes, et à 13 tonnes pour le projet gantois. Les économies financières pour l'ensemble des trois projets s'élèvent à plus de 2 millions d'euros. Le contrat-cadre avec Nnof garantit qu’un marché public distinct ne devra pas être établi à chaque fois pour un potentiel réaménagement immeubles de bureaux du gouvernement flamand.

 

une PALETTE DE SERVICES ÉLARGIE

Nnof, une abréviation pour "Near New Office Facilities", est une entreprise dérivée de la société de déménagement de bureaux Transmoove. Cette PME a déjà remporté plusieurs prix environnementaux pour avoir créé de nouveaux espaces de travail à partir de mobilier de bureau existant. La raison de la création de Nnof était donc de rendre le groupe d'entreprises neutre en CO2 grâce à ce service de transformations durables de bureaux.

Nnof propose aujourd'hui une vaste gamme de services destinés à aider les entreprises à faire un usage plus durable de leur mobilier de bureau existant, dont 60% peut souvent être récupéré et réemployé. Ces services comprennent l'accompagnement dans le processus de changement, l'aménagement intérieur, l'inventaire du mobilier actuel, la gestion du projet et la transformation concrète du mobilier pour correspondre au mobilier du nouvel aménagement de bureau - éventuellement complété par du mobilier rénové ex-situ. Nnof propose également un service dédié à l'aménagement extérieur, pour le rendre plus respectueux de la biodiversité.

Eneco, Unilever, Verso et Deloitte, entre autres, ont déjà fait appel à Nnof pour la rénovation durable de leurs bureaux. Anne Lenaerts : « L'économie circulaire permet de réduire de 90 % les déchets et de 80 % les émissions de CO2. Le Facility Manager peut agir comme le moteur du changement de son entreprise. S'il est prêt à se lancer dans une démarche circulaire, celle-ci peut être récompensée ensuite par la suite avec son propre mobilier de bureau qui peut être récupéré ».

Partager cet article:

Nos partenaires