Une école provisoire basée sur les principes de la construction circulaire

Dans l’attente de la construction d’une École européenne définitive en Région de Bruxelles-Capitale, une école provisoire d’une capacité de 1 500 élèves a été construite. Celle-ci a été réalisée en un temps record sur l’ancien site de l’OTAN à Haren. Les travaux ont débuté en mars 2021 et le complexe a été mis à disposition le 3 septembre 2021 pour la nouvelle rentrée scolaire.

La construction de la 5e École européenne définitive en Région bruxelloise est également prévue sur l’ancien site du quartier général de l’OTAN à Haren, boulevard Léopold III. L’école pourra accueillir de 2 500 à 3000 élèves de maternelle, primaire et secondaire.

« La Belgique est au cœur de l’Europe et à ce titre, la construction d’une école européenne revêt toujours un sentiment particulier. Aujourd’hui, nous mettons à disposition une nouvelle école qui pourra à terme accueillir 1.500 élèves. Ceci participe à notre volonté d’offrir le meilleur environnement éducatif possible, grâce à des infrastructures de qualité, aux élèves de l’Union européenne. » indique Mathieu Michel, secrétaire d’État à la Digitalisation, chargé de la Simplification administrative, de la Protection de la vie privée et de la Régie des Bâtiments.

« Le projet a été réalisé dans un délai incroyable. Sans une excellente collaboration et le dévouement sans limites de toutes les parties, ceci n’aurait pas été possible. Nous pouvons vraiment être fiers du résultat », a commenté Laurent Vrijdaghs, Administrateur général de la Régie des Bâtiments.

Construction via un marché DBM

L’école provisoire a été construite via un « marché DBM » – DBM signifiant Design, Build & Maintain. Il s’agit d’un partenariat public-privé, par lequel un ou plusieurs partenaires privés prennent en charge la conception, la construction, et l’entretien du bien immobilier.

La réalisation de ce projet a été possible grâce à l’excellente collaboration entre toutes les parties intéressées, à savoir les Écoles européennes, les entrepreneurs Denys et Jan Snel, Abscis Architecten, le bureau d'études VK Architects & Engineers et le service de permis d’urbanisme d’Urban.Brussels.

L’École européenne provisoire se compose de 521 préfabriqués (salles de classe) qui répondent aux exigences d’une École européenne. Les premiers préfabriqués ont été livrés début avril 2021 et la réception de l’école a été et sera réalisée en deux étapes :

  • Le 3 septembre 2021, le rez-de-chaussée, le premier étage et la cuisine ont été réceptionnés, afin de permettre aux Écoles européennes de commencer à aménager ces espaces offrant une capacité de 600 élèves.
  • Mi-novembre 2021, le deuxième étage, la salle de sport, ainsi que les panneaux solaires en toitures seront réceptionnés, permettant à l’école d’atteindre sa pleine capacité pour 1 500 élèves.

Une construction circulaire et durable

La nouvelle école est un bel exemple de construction circulaire. Les conteneurs sont des conteneurs standard de l'entreprise Jan Snel, qui pourront être réutilisés intégralement par la suite. Les unités ont été disposées de manière à ce que tous les besoins reçoivent une place proportionnée. Dans la mesure du possible, dans le respect des autres conditions préalables du cahier des charges, ils ont été réalisés et finis avec des matériaux et des techniques pouvant être réutilisés ou recyclés.

Des installations durables et une consommation d’énergie durable constituaient également un critère de premier plan lors de la réalisation de ce projet. En septembre 2021, les toits seront équipés de 833 panneaux solaires, répartis sur une surface de 1 560 m². Ils produiront quelque 260 000 kWh et réduiront les émissions de CO2 de 11 tonnes par an.
Quant aux eaux pluviales, elles seront récupérées dans 9 citernes d’eau, représentant 180 000 litres.

Source : Régie des Bâtiments

Partager cet article:

Nos partenaires

GAimage