Une maison en argile imprimée en 3D

Le fabricant italien d’imprimantes 3D WASP s’est associé au bureau renommé Mario Cucinella Architects pour développer un modèle de maison imprimée en 3D, baptisée TECLA. Celle-ci est un nouvel exemple de logement circulaire, créé à partir de matériaux recyclables et entièrement réutilisables prélevés sur le terrain. Ils lanceront bientôt le premier prototype de cet habitat à Bologne.

 

Ce projet a pour objectif de répondre à des problèmes tels que l’augmentation exponentielle de la population. Un rapport des Nations Unies publié en 2017 montre que la population mondiale actuelle, estimée à 7,6 milliards de personnes, devrait atteindre 11,2 milliards en 2100. En 2030, près de 5 milliards de personnes vivront dans les villes. Il n’est pas surprenant que les gouvernements soient confrontés à des défis importants en matière de recherche de solutions de logement et plus encore de solutions abordables.

L’impression 3D, une solution pour la construction ?

WASP travaille sur des projets d’économie circulaire depuis 2012 afin de construire des maisons imprimées en 3D dans les délais les plus brefs et de la manière la plus durable possible. Plusieurs imprimantes 3D collaboratives travailleront ensemble sur le prototype TECLA – le projet pourrait d’ailleurs devenir la base de nouvelles villes écologiques autonomes. Les imprimantes 3D de WASP utiliseront de l’argile prélevée localement. Cela signifie deux choses : d’une part, une accélération du processus de construction car l’imprimante 3D peut bâtir l’ensemble de la structure en une fois sur site, et d’autre part, cette approche limitera considérablement les déchets industriels.

Mario Cucinella, fondateur du bureau d’architecture éponyme, explique : “Avec WASP, nous voulons développer un prototype innovant imprimé en 3D pour un habitat qui réponde à la révolution climatique de plus en plus urgente et aux besoins de changements dictés par les besoins de la communauté […]. Cette collaboration marque bien l’union entre l’architecture et l’application de nouvelles technologies.”

Premier prototype TECLA

Le premier prototype TECLA sera composé de deux modules de base d’une superficie totale de 55 m² et d’une hauteur maximale de 4 m. Chaque maison devrait comprendre un salon, une chambre à coucher, une salle de bain, une porte d’entrée et un puits de lumière. Elle serait prête en seulement 2 semaines. Le bureau d’architecture précise que le prototype n’intégrera pas de fenêtres mais qu’il sera possible de les ajouter ultérieurement au cours du processus et en fonction de l’utilisation finale du logement.

TECLA a reçu l’approbation de la planification en mai 2019 et a officiellement commencé à imprimer en septembre dernier. Le projet devrait être achevé au printemps 2021.

 

Source : 3Dnatives.com

Partager cet article:

Nos partenaires

GAimage