Véronique Orens (Yugening Architecture) : "chaque projet démontre la corrélation entre la numérisation et la construction circulaire"

« Pour à peu près tous les projets de rénovation que nous commençons, nous devons constater à quel point les plans encore disponibles sont médiocres. Pour peu qu’il en ait tout court. » Véronique Orens, de Yugening Architecture, n'a laissé aucun doute dans le podcast Circubuild sur la corrélation entre la numérisation et la construction circulaire : selon elle, la construction circulaire ne prendra jamais pleinement son essor sans les passeports numériques pour les matériaux.

Il y a beaucoup d’exemples pratiques qui démontrent que cela ne peut pas fonctionner sans numérisation », explique l’architecte qui, avec son bureau Yugening Architecture, a créé le premier passeport de matériaux sur la plateforme Madaster Belgique, il y a un bientôt 1 an. « Avant de commencer tout nouveau projet de rénovation de bâtiment, nous devons constater la pauvreté des documents encore disponibles. Lorsqu’il existe des plans, ils sont souvent difficilement lisibles : parce qu’ils ont été rongés par des souris, parce que le local d’archive a subi une inondation… Mais ils sont souvent simplement égarés, lors du rachat par un nouveau propriétaire par exemple. La vente est conclue de toute façon, alors pourquoi le vendeur devrait-il se donner la peine ? »

Tout aussi souvent, de nombreux plans sont incomplets ou ne correspondent plus à la réalité après différentes transformations, a propos desquelles rien n’a été consigné. Nous sommes aussi souvent confrontés à des cas où nous n’avons aucun information sur les matériaux utilisés et sur la construction de la structure porteuse, ce qui ne fait que contrarier la conception circulaire. »

 

La numérisation offre beaucoup d’avantages

Même son de cloche pour Johan Klaps, le directeur de Madaster Belgique, comme Joerie Beneens, de l’entreprise de construction Beneens, également invités de ce podcast.

« Dans le cas où vous disposez de tous les documents imprimés, correctement mis à jour, il est naturellement possible de construire de façon circulaire, mais le passeport numérique des matériaux apporte encore de nombreux avantages », explique Johan Klaps. « Les documents sont consultables n’importe où, vous pouvez leur accoler un score de circularité, ce que nous faisons avec Madaster ; vous pouvez plus facilement comparer les projets entre eux, peser le pour et le contre de chaque scénario : « que se passe-t-il pour a si l’on utilise b et c de telle façon, etc. La numérisation constitue donc le facteur primordial pour élargir le champs d’application de la construction circulaire ».

« Je pense que la numérisation nous aider à éviter le greenwashing », ajoute Joeri Beneens. « Nous allons vraiment pouvoir comparer les matériaux et systèmes dans certains outils avec des données efficaces et donc faire le choix du plus durable. Un fabriquant qui qualifie ses produits de « circulaire », mais qui ne peut appuyer ses dires avec des données précises, vous ne devez plus jamais, en tant qu’entrepreneur, lui faire confiance ».

 

Le Podcast Cirubuild à propos de la corrélation entre numérisation et construction circulaire est à écouter via le lien en marge de cet article. (podcast en néerlandais).

Partager cet article:

Nos partenaires