En quoi la construction circulaire est-elle nécessaire ?

La construction circulaire est nécessaire pour lutter contre divers problèmes auxquels notre planète est confrontée.

Le secteur de la construction est responsable de 40% des déchets générés dans le monde. Et bien que l’environnement bâti ait réduit ces dernières années ses émissions de CO2, le secteur de la construction lui-même, par la production de matériaux de construction et les transports intrinsèques, est toujours responsable d’un pourcentage important des émissions mondiales de dioxyde de carbone. Pour ces deux raisons, il est impérieux de privilégier le ‘bouclage’ du cycle de vie des matières premières et des matériaux d’un bâtiment. Car après tout, la Terre est un système fermé. La construction circulaire ne doit pas s’appliquer qu’aux nouveaux projets de construction. Le patrimoine existant doit également être examiné sous cet angle. Puisqu’une grande partie de notre espace est construite, nous disposons donc d’une véritable mine de matériaux de construction.

Outre les avantages évidents pour l’environnement et la protection de notre écosystème, la construction circulaire repose également sur une toute nouvelle logique économique. Via une économie circulaire, nous nous éloignons du modèle de croissance éternelle, qui ne sera plus tenable à long terme. Les opportunités financières que nous créons, par exemple en permettant le partage et l’utilisation partagée, peuvent construire mais surtout démocratiser la vie. C’est ainsi que la construction circulaire contient également une composante sociale importante.

Outre les problématiques énergétiques, des déchets et des matières premières, le secteur de la construction est confronté à un autre défi majeur : en raison de la croissance démographique et de l’état médiocre et particulièrement inapproprié du patrimoine bâti, l'espace ouvert se fait de plus en plus rare. Alors que de nombreux bâtiments sont vacants, le peu d'espace non bâti disponible est encore réduit par la construction de nouveaux projets. La construction circulaire et orientée vers le changement devrait permettre d’adapter plus facilement les bâtiments à l’évolution des besoins afin de les maintenir en service plus longtemps. Cela augmentera également le confort de l’utilisateur, car les adaptations futures prendront moins de temps et causeront moins de désagréments.

Le secteur de la construction travaille sur une très grande échelle. C’est donc l’industrie par excellence pour innover durablement et ainsi avoir un impact positif majeur. De plus, le monde de la construction est fortement tributaire de la coopération entre les différents acteurs et secteurs. Il est donc particulièrement adapté au ‘bouclage’ maximal des chaînes, surtout dans la mesure où celles-ci sont organisées localement.

Réponse donnée par: Wouter Polspoel (Palindroom) & Stijn Brancart (VIBE)

Nos partenaires

GAimage