L’emplacement joue-t-il un rôle dans la circularité d’un bâtiment ?

La localisation du bâtiment joue bien entendu un rôle dans le caractère circulaire de celui-ci.

L’objectif de la construction circulaire est d’assurer la gestion responsable des matériaux que notre planète met à notre disposition, en partant de l’idée que ceux-ci ne sont pas infinis et que leur gestion raisonnée est une nécessité. La réduction de notre consommation de matériaux est une première étape cruciale à cet égard. Si les bâtiments sont éloignés les uns des autres, des travaux d’infrastructure beaucoup plus importants, tels que les routes et les égouts, seront nécessaires, et on utilisera donc beaucoup plus de matériaux.

Réfléchir à l’emplacement d’un bâtiment est donc important. De plus, en regroupant davantage les bâtiments autour de noyaux commun, davantage de bâtiments pourront utiliser et partager les installations locales. Cela est moins évident lorsque nous implantons des bâtiments au milieu de nulle part. Partager une voiture avec un voisin qui habite à quelques kilomètres de chez vous n’est pas très pratique, avec pour conséquence que cette mauvaise localisation entraîne l’utilisation de davantage de matériaux.

Les matières premières ne sont pas infinies, mais c’est également vrai pour l’espace disponible. En Belgique, nous avons mis en place le ‘stop à l’urbanisation’, mais à de nombreux endroits, de nouveaux terrains sont encore en construction. De plus, en raison du changement climatique, l’espace disponible est également ‘mis sous pression’. Un bâtiment pour lequel aucun nouvel espace ne doit être utilisé obtient donc de bons résultats en ce qui concerne sa localisation et, par là-même, sa circularité.

Le choix de l’emplacement d’un nouveau bâtiment a également un impact sur les besoins de mobilité des utilisateurs de ce bâtiment pendant toute la durée de vie du projet. Autrement dit : que fait-on d’un bâtiment circulaire si on le construit dans un endroit éloigné du lieu de travail des utilisateurs et sans connexion avec les transports publics, de sorte que les utilisateurs sont obligés de prendre leur voiture tous les jours ?

Le choix de l’emplacement est un pilier de base de la logistique et, par là, un élément important pour un calcul d’ACV, car si les matériaux de construction doivent être transportés sur une longue distance, ils auront fatalement un impact écologique plus important.

Réponse donnée par: Ruben Van Daele (Bopro) & Mieke Vandenbroucke (VIBE)

Glossaire

Nos partenaires

GAimage