Pourquoi la polyvalence et la multi-opérationnalité sont-elles importantes pour la construction circulaire ? | circubuild.be

Pourquoi la polyvalence et la multi-opérationnalité sont-elles importantes pour la construction circulaire ?

La polyvalence et la multi-opérationnalité sont deux piliers sur lesquels se base la construction circulaire.

Selon les chercheurs Galle et Herthogs, une pièce, un bâtiment ou un lieu est multi-opérationnel dès qu’il peut satisfaire aux besoins et aux souhaits de différents groupes d’utilisateurs avec des activités spécifiques. Multi-opérationnel ne doit pas être confondu avec multifonctionnel, où l’accent est davantage mis sur le fait d’accueillir en même temps plusieurs programmes constructifs fonctionnels, en d’autres termes lorsqu’un espace séparé est déjà prévu pour chaque fonction. Par exemple, un bâtiment est multi-opérationnel s’il contient des espaces polyvalents ou des éléments mobiles, tels que des murs coulissants, rotatifs ou pliants qui permettent une série d’ajustements prédéterminés.

Selon ces mêmes chercheurs, un bâtiment ou une pièce peut être qualifié de polyvalent si sa conception lui permet de répondre à des besoins changeants sans avoir à ajuster le bâtiment ou la pièce.

Un des objectifs de la construction circulaire est de ‘boucler’ le cycle de vie des matériaux, mais on doit tout d’abord limiter l’utilisation de ces matériaux, par exemple en optant pour la multi-opérationnalité. On évite ainsi les rénovations ou les démolitions lourdes en fonction des besoins changeants. Un bâtiment multi-opérationnel peut s’adapter à une nouvelle utilisation moyennant quelques modifications mineures, de sorte que l’on ne doive pas construire de nouveau bâtiment. Dans la construction circulaire, si vous essayez d’utiliser des matériaux le plus longtemps possible au niveau des composants, vous essayez également d’utiliser le bâtiment aussi longtemps que possible en tant que bâtiment.

Ce qui était autrefois un entrepôt industriel peut par exemple, si une reconversion possible a déjà été prise en compte dans la phase de conception, être transformé en maison ou en bureau. Il faut pour cela que tout ait été anticipé dès le départ avec une conception intelligente des techniques, des canalisations, des prises de courant… Il suffit alors de déplacer quelques murs intérieurs et une toilette publique peut facilement devenir une salle de bain, par exemple. Cependant, il est davantage  probable et réaliste que les anciennes et les nouvelles fonctions d’un bâtiment soient proches l’une de l’autre, une maison de repos qui devient un hôtel, par exemple. Il n’est parfois même pas nécessaire de tout prévoir dans la conception de départ : de nombreux anciens entrepôts, qui n’étaient pas prévus pour une nouvelle et autre utilisation, répondent aujourd’hui à une nouvelle fonction.

Grâce à une grande capacité de charge, un plan d’aménagement libre, une bonne accessibilité ou une entrée importante de lumière naturelle, un bâtiment peut, selon les chercheurs, accueillir aisément une nouvelle fonction. Un bâtiment, mais également l’espace entre les bâtiments peuvent être utilisés de manière multi-opérationnelle. C’est le cas notamment d’une place publique sur laquelle les voitures se garent pendant la semaine et qui se transforme le week-end en marché ou en un lieu de concert en plein air.

FAQ - Vue d'ensemble

Glossaire

Réponse de

Mieke Vandenbroucke (VIBE) & Tim Ost et Eliah Mallants (VK Architects & Engineers)