Derbigum : No Roof To Waste

Derbigum fabrique des membranes de toitures bitumineuses à partir de membranes usagées. Dans le cadre de son programme 'No Roof To Waste', Derbigum récupère gratuitement les chutes de découpe et les vieilles membranes d'étanchéité.

Derbigum souhaite évoluer vers une utilisation plus efficace des matières premières et donc créer de la valeur à partir des déchets. Les membranes d'étanchéité de la gamme NT contiennent par exemple du bitume recyclé. Pour promouvoir le recyclage, Derbigum a développé un système de reprise, 'No Roof To Waste', grâce auquel les couvreurs peuvent rassembler leurs chutes de découpe et leurs excédents dans des 'big bags' qui sont ensuite collectés gratuitement par Derbigum. Derbigum veut ainsi élargir sa gamme de produits à base de matières premières recyclées. Grâce à des recherches plus poussées, l'entreprise souhaite également maximiser le pourcentage de matière recyclée dans ses produits. Derbigum veut aussi susciter l'engagement de ses partenaires, telles que les prescripteurs, les installateurs et les entreprises de démolition.

Les conditions préalables pour proposer la membrane bitumineuse 'en tant que service' - dans lequel l'étanchéité et la protection contre les éléments naturels sont vendus, mais où Derbigum reste propriétaire de ses matériaux - sont également à l'étude. Des certificats de reprise sont également envisagés.

L'ambition de Derbigum d'augmenter le pourcentage de contenu recyclé - actuellement situé entre 25% et 30% - est une piste pertinente en économie circulaire. De plus, grâce à son programme 'No Roof To Waste', Derbigum collecte gratuitement sur les chantiers les chutes de coupe et les membranes bitumineuses usagées sur les chantiers en vue de leur recyclage et de leur réutilisation pour la production de nouvelles membranes d'étanchéité. En passant à un modèle commercial basé sur la membrane 'en tant que service', actuellement étudié par Derbigum, la reprise des matières premières et des composants devient encore plus pure et plus claire. Le processus reste entre les mains du producteur et ne dépend plus de la (bonne) volonté du consommateur. Derbigum continue de plus à travailler avant tout sur la récupération, la réutilisation et la reconversion, avant de passer éventuellement au recyclage.

Nos partenaires

GAimage